C’est vraiment l’hiver

Petite mise à jour concernant le billet du 15 décembre sur les premières chutes de neige et le froid canadien. Il se pourrait bien qu’on se soit un peu avancé, on découvre pendant ce mois de janvier ce qu’est l’hiver canadien, le vrai…

Noël n’a pas été très joyeux à Toronto, une tempête de glace a causé de nombreuses coupures d’électricité. Certains habitants ont été privés de courant pendant 5 jours, entre le 22 et le 27 décembre. On a bien fait d’aller fêter Noël à Montréal :-).

A notre retour on remarque une quantité incroyable de branches d’arbres cassées sur le bord des routes et dans les parcs.

hiver-23

Sachant que la plupart des lignes électriques ne sont pas enterrées ici, on comprend mieux comment certains quartiers ont pu être paralysés pendant presque une semaine.

hiver-17

La glace accumulée sur les branches a même brisé certains arbres. La paysage est impressionnant.

hiver-19 hiver-18

Et la neige est dur comme de la pierre, on a l’impression d’être sur une patinoire.

hiver-22

Les petits essaient quand même de jouer mais c’est moins agréable que la poudreuse de Montréal.

hiver-20

Finalement il n’y a pas tant de neige, c’est plutôt le froid qui donne l’impression d’être sur la banquise. On est bien sûr touché par la tempête qui s’abat sur le nord des États-Unis, même si c’est moins médiatisé ici qu’à New-York ou Chicago…

On est proche des -40°C en « température ressentie ». Les canadiens parlent de refroidissement éolien (c’est plus juste scientifiquement!), les services de météorologie alertent les habitants avec ce genre de message :

hiver-21

L’indice de refroidissement éolien donne une bonne idée de la façon dont on percevra le froid. Sentir le vent à travers sa doudoune (certifiée « grand froid » et achetée au Canada) est assez désagréable, le bonnet atteint aussi ses limites et doit être doublé avec la capuche. Pour se protéger le visage le cache-nez est obligatoire, avec l’inconvénient de la buée qui apparait rapidement sur les lunettes en se transformant immédiatement en glace. On a l’impression de participer à une expédition polaire! Il ne manque plus que le traineau et les huskys :-).

Voilà donc l’hiver canadien, le vrai!

hiver-16

En tout cas les petits adorent, ils ont déjà raté deux jours d’école puisqu’il est déconseillé de sortir avec de telles températures. Pour savoir s’ils peuvent faire les 15 minutes de marche jusqu’à l’école il suffit de regarder le site Internet de la ville, les bus scolaires sont en effet annulés par grand froid puisque les élèves ne peuvent pas attendre à l’arrêt de bus… dans ce cas on ne sort pas non plus!

On nous promet d’ailleurs ce genre de température pour toute la fin du mois de janvier, -20°C pendant 10 jours… De quoi nous faire regretter les -10°C dont on se plaignait au mois de décembre.

6 réflexions au sujet de « C’est vraiment l’hiver »

    1. Oui, on l’attend avec impatience mais il parait qu’il n’y a pas vraiment de printemps ici. On passerait directement à l’été au mois de mai! On verra bien… si on ne finit pas congelé d’ici là :-).

    1. Le chauffage est essentiellement électrique ici, d’où les difficultés de fin décembre et l’accueil en centre d’hébergement pour les plus touchés. Parce que sans chauffage avec -15°C dehors… Par contre Maxime et Salomé, à qui on expliquait le problème des pannes électriques et leurs conséquences, étaient eux plus inquiets de l’absence de Télévision que de celle du chauffage :-).

  1. Ah!… Les expressions canadiennes… « Refroidissement éolien », c’est tout de même plus poétique que « température ressentie »!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>