Maple Syrup Festival

L’arrivée du printemps marque le début de la récolte de la sève d’érable destinée à la fabrication du fameux sirop canadien. C’est l’occasion de découvrir les secrets de ce nectar sucré dans un des nombreux « centres nature » des alentours de Toronto.

Situé à une trentaine de kilomètres au nord de Toronto, le centre Kortright est spécialisé dans l’éducation aux énergies renouvelables. Quand vient le printemps (oui, il finit bien par arriver…) ses nombreux érables permettent aux visiteurs de découvrir tous les secrets de fabrication du sirop d’érable.

L’entrée du centre est bien encombrée, visiblement on n’est pas les seuls à vouloir profiter des premiers jours du printemps…

MapleSyrupFestival-01

Finalement c’est plus rapide qu’on ne le pensait. On va enfin profiter d’une sortie sans nos accoutrements hivernaux :-). On a quand même gardé les doudounes, on est pas encore bien sûr que ce soit le vrai printemps.

MapleSyrupFestival-02

L’hiver n’est pas si loin que ça.

MapleSyrupFestival-03

La tempête de glace de Noël a aussi laissé des traces.

MapleSyrupFestival-04 MapleSyrupFestival-05

On apprécie vraiment de pouvoir observer les paysages sans une couche blanche! L’herbe est encore jaune après plusieurs mois sous la neige mais c’est quand même très agréable à voir :-).

MapleSyrupFestival-06

On est bien dans un centre dédié aux énergies renouvelables.

MapleSyrupFestival-07

La ballade commence avec une description de la zone humide qui entoure le centre. On est à proximité de la rivière Humber.

MapleSyrupFestival-08

Il ne reste plus qu’à suivre les indications.

MapleSyrupFestival-09

On nous propose en fait un voyage dans le temps. Avec, pour commencer, la fabrication du sirop d’érable par les amérindiens. On se demande toujours comment la découverte a eu lieu, par contre on sait très bien comment ils procédaient pour obtenir le sirop. Ils chauffaient la sève en y plongeant des pierres brûlantes. L’eau qui compose la sève à plus de 95% s’évaporait alors lentement pour laisser la concentration en sucre augmenter.

MapleSyrupFestival-10 MapleSyrupFestival-11

En continuant la promenade on croise le plus vieil érable du parc.

MapleSyrupFestival-12           MapleSyrupFestival-13

Pour recueillir la sève d’érable il faut commencer par faire un trou dans l’écorce et ensuite y insérer une sorte de bec verseur.

MapleSyrupFestival-14               MapleSyrupFestival-15

Ensuite la sève coule toute seule. Il ne faut pas oublier de mettre un seau pour la récupérer.

MapleSyrupFestival-17

La sève coule très lentement et ça nous laisse le temps de gouter :-). En fait on dirait de l’eau.

MapleSyrupFestival-16

MapleSyrupFestival-18 MapleSyrupFestival-19

On passe ensuite à la démonstration suivante. La fabrication du sirop au 19ième siècle.

MapleSyrupFestival-20

C’est presque industriel! Tous les arbres ont un ou deux seaux greffés sur l’écorce et on peut découvrir comment les employés du « sugar camp » ramenaient la sève jusqu’à la cabane.

MapleSyrupFestival-21

MapleSyrupFestival-22   MapleSyrupFestival-23

On a toujours le principe de l’évaporation de l’eau en chauffant la sève. Par contre maintenant ça se passe dans des gros chaudrons.

MapleSyrupFestival-24

L’évaporation dure plus de 24 heures! On voit ici la sève à différents stades de cuisson, elle s’assombrit de plus en plus.

MapleSyrupFestival-25 MapleSyrupFestival-26

C’est bien beau de voir comment on le fabrique mais on aimerait bien y gouter aussi :-). On nous sert donc du sirop tout chaud sorti du chaudron.

MapleSyrupFestival-27           MapleSyrupFestival-30

Il est délicieux. Tout le monde se régale.

MapleSyrupFestival-28                   MapleSyrupFestival-29 MapleSyrupFestival-31 MapleSyrupFestival-32

On continue la promenade, c’est très agréable de ne pas avoir froid! En passant on apprend qu’il faut 40 seaux de sève pour avoir 1 seau de sirop. On commence à comprendre pourquoi c’est si cher (entre 15 et 25 dollars le litre).

MapleSyrupFestival-34           MapleSyrupFestival-33

Un pause s’impose. Salomé, qui est grippée depuis 4 jours, commence à fatiguer.

MapleSyrupFestival-35         MapleSyrupFestival-36

On finit l’évolution des procédés de fabrication du sirop d’érable par la méthode moderne. Il y a maintenant un réseau de tuyaux qui court d’arbre en arbre et recueille la sève.

MapleSyrupFestival-37

MapleSyrupFestival-38 MapleSyrupFestival-39

Le réseau aboutit dans une grande cuve dans la cabane.

MapleSyrupFestival-41

La sève est toujours chauffée mais dans une sorte de grande étuve.

MapleSyrupFestival-40 MapleSyrupFestival-42

On apprend aussi qu’on a le droit de mettre beaucoup de sirop d’érable sur nos pancakes sans avoir peur des calories :-).

MapleSyrupFestival-43

On poursuit la balade en forêt et on profite du soleil, c’est vraiment agréable après un tel hiver.

MapleSyrupFestival-44 MapleSyrupFestival-45

La promenade a donné faim à tout le monde. Il y a une sorte de cantine au milieu du centre qui propose des dégustations de pancakes, de saucisses et de sirop d’érable. On est loin des fameuses cabanes à sucre québecoises mais on se régale quand même.

MapleSyrupFestival-46

Tout ça laisse Maxime bien songeur.

MapleSyrupFestival-47

Salomé n’en peut plus.

MapleSyrupFestival-48

Un petit tour à la boutique avant de partir. Les canadiens sont vraiment fiers de leur sirop d’érable. On découvre toutes sortes de produits dérivés.

MapleSyrupFestival-49

Et bien sûr les sirops!

MapleSyrupFestival-50 MapleSyrupFestival-51

On peut même faire des réserves avec la bouteille de 4L, compter environ 100$.

MapleSyrupFestival-52

Un peu de promotion pour les amérindiens aussi.

MapleSyrupFestival-53

Salomé a le droit à un peu de sucre pour reprendre un peu de force.

MapleSyrupFestival-54

La sucette ne suffira pas à la maintenir éveillée sur le chemin du retour par contre…

MapleSyrupFestival-57

On est vraiment content d’avoir pu profiter d’un peu de nature, du soleil et de températures clémentes. On a l’impression qu’on va enfin pouvoir profiter du Canada :-).

3 réflexions au sujet de « Maple Syrup Festival »

  1. Hey! Toujours ravie d’avoir de vos nouvelles et d’en profiter pour découvrir le Canada!
    Ca fait envie…
    Biz
    Nadine (collègue de Mathieu)

  2. A la fin de vos années torontoises, je veux un best of des photos de salopé en train de dormir !
    Hâte de vous revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>